top of page
  • Photo du rédacteurAnouck

Corps, âme, mental... Et s'ils s'harmonisaient? Apprendre à vivre avec Soi.

Dernière mise à jour : 5 mai 2020

Le corps et la Terre sont-ils si différents?



En ces temps de grands changements énergétiques, en cette période particulière de retour à l'essentiel, l'humain s'est retiré pour se protéger. La Terre, elle, n'a pas attendu pour commencer à reprendre ses droits et débuter sa guérison. Et si le corps utilisait le même fonctionnement?


Dans cette réflexion qui concernera certaines personnes et d'autres pas, je compare donc le corps à la Terre et le mental (ou égo) à l'Humain. Celui-ci n'est pas foncièrement mauvais, il n'est pas un ennemi à éliminer, non. Mais dans sa mission de protection envers nous, il peut souvent chercher à avoir le contrôle. Contrôler les manifestations physiques autant que nos actions et même nos pensées. Petit à petit formaté par la société et les expériences de vie, il est parfois un bon petit soldat.

Nous nous sentons fatigué, triste, malade? Le mental cherche à compenser pour éviter que cela ne se remarque. Il peut même arriver qu'en vacances (ou en confinement), il exige un degré de réussite, de performance qui n'est finalement demandé par personne d'autre que nous-même. Si nous avons du temps pour nous alors il faut manger sain, faire du sport, ranger notre maison, trier, méditer, se relaxer, etc, etc.


Nous avons enfin le droit de ne rien faire... et voilà que nous nous sentons obligés de le faire BIEN!

Un mental guidé par des peurs sera d'autant plus fort. Mais pour revenir à mon introduction, pourtant, il n'est absolument pas un ennemi. Certains vous dirons que l'égo (ou le mental) doit être tu, qu'il doit disparaître pour atteindre la Paix intérieure. Notre humanité doit-elle donc être ignorée ? Absolument pas! Je ne suis pas de cet avis.


Et si, à la place, nous l'écoutions notre mental ? Et si nous reconnaissions ses peurs et ses émotions? Comme nous le ferions pour un enfant craignant une situation, nous pouvons le réconforter, lui expliquer et ensuite, le laisser parler avec bienveillance ET distance.


Comme les nuages ont leur place dans le Ciel, le mental a sa place dans nos vies. Il nous averti, nous protège et nous stimule.

Calmons alors ses peurs, offrons-lui de la reconnaissance. De cette manière, n'ayant plus besoin d'aller la chercher ailleurs, de prouver aux autres sa valeur, il restera humble et aimant. En lui indiquant le chemin de la confiance en la Vie, il s'apaisera. Ceci laissera de l'espace au corps qui, comme la Terre ne tardera pas à prendre la route de la guérison et de la Paix.


La confiance dont je parle, selon moi, revient à suivre son Âme. Celle-ci communique pour chacun de nous de manière différente; soit par l'intuition, par le corps, par les synchronicités, par l'intermédiaire de nos guides et j'en passe... peu importe comment mais elle nous accompagne. Plus juste encore, nous sommes Elle mais dotés d'outils propre à l'humain qui nous permettent d'évoluer dans le monde matière et la dualité. Lumineux, nous avons gagné le gros lot: un corps pour voir, entendre, sentir, toucher, goûter et ressentir! Dans ce corps, il arrive que certains imaginent leur âme dans leur tête. Ceci peut créer une confusion entre le mental et l'Âme, ce qui fait que leurs décisions sont empreintes de doutes et de longues réflexions. Mais, les signes de la présence de notre âme sont si simples qu'ils passent parfois inaperçus...


Avez-vous déjà un jour ressenti un choix, un chemin, un amour comme profondément juste? Reconnaissez-vous cette sensation dans votre ventre, dans votre cœur, dans votre corps tout entier?Le corps est le siège de l'Âme.

Et si nous aimions avec nos cellules plutôt qu'avec notre tête?


Soyons vivants !


Merci pour votre lecture. Bienveillance, joie et paix à tous pour ce renouveau !

Du coeur,

Anouck

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page